Blog

Corentin souffle le chaud et le froid

Corentin a enchaîné deux trails régionaux: la Noctambule et l'Aymon Trail. Ses jambes racontent son périple.

L’Aymon Trail : une grosse claque dans la gu.... !

Voilà une dizaine de jours que j’ai participé à l’Aymon Trail, un trail au départ de Bogny-sur-Meuse, petite localité des Ardennes françaises, située à quelques encablures de Monthermée et de la confluence de la Semois et de la Meuse. Les jambes semblent avoir récupéré maintenant et l’acide lactique ou les micro-traumatismes cellulaires ne devraient plus affecter mes capacités mentales. Il est donc temps d’en faire un petit compte-rendu.

Pour vous faire appréhender au mieux l’expérience vécue sur ce trail, je me dois d’abord de revenir sur la Noctambule chimacienne, courue une semaine plus tôt.

Chimay – 20 février 2016 – Temps pourri de chez pourri

Mon dernier trail remontant, si je ne me trompe, à celui des Crêtes de l’Eau Noire organisé par notre ami Yves au mois de juillet et le fait de courir, pour la première fois, en nocturne m’incitent à la prudence. Je décide donc de participer à la Noctambule en entraînement... mais sans se promener quand-même. Objectif : courir à 90%. Ce sera certainement profitable en vue de l’Aymon Trail de la semaine suivante, me dis-je à ce moment.

19h passé de de 3-4 minutes, on se retrouve tous sur le Ravel. Julien nous libère, c’est parti !

Je démarre avec Béber relativement prudemment entre la 30ème et la 40ème place... mais on n’y restera pas longtemps. À peine après avoir quitté le Ravel, on commence à grappiller une place ou l’autre. Arrivés dans le parc, on se laisse porter par la descente : encore 2-3 places de gagnées.

Après un premier salut à la fanfare à Virelles, on commence à monter et on aborde les premiers passages boueux, inutile de vous préciser que ce ne seront pas les derniers. Visiblement, on a de bonnes chaussures car on revient sur quelques gars en perdition sur ce sol glissant. On choisit de passer devant et de ne pas profiter de leurs figures acrobatiques (même si ça aurait sans doute été un peu plus drôle que de regarder le patinage artistique le premier janvier, avachi dans le canapé).

Béber est en forme et ça se voit ! À une ou deux reprises, je dois le laisser prendre quelques mètres pour ne pas m’asphyxier sur les bosses courtes mais raides.

Arrivés à la queue du lac, on est dans le top 15 voire, peut-être, un peu mieux. La côte fait mal, chacun la passe à son rythme, mais dans la descente vers Lompret, regroupement général. On est 5 ou 6 avec, notamment, Renaud Leblanc. Au passage devant le resto le plus célèbre de la Botte du Hainaut (dont la patronne est dans la course), on nous annonce que nous sommes en 7ème position.

Retour sur les petits chemins et donc dans la boue, je m’amuse !

Je ferai la deuxième moitié de la course en maintenant mon rythme et en m’appliquant pour garder mon équilibre dans les passages les plus délicats.

On revient sur du plus roulant. Deuxième passage devant la fanfare : je m’amuse toujours !

Dernière bosse dans le parc suivie de la plongée sur le Collège. Et c’est fini ! Et bien, moi qui n’étais pas certain d’apprécier les trails nocturnes, j’ai passé vraiment un chouette moment sous la pluie. Bon, j’avoue : j’ai sans doute couru à 92, 93 % plutôt que 90 mais c’était tellement bon !

Je ne vous détaillerai pas l’après-course mais vous vous doutez qu’avec les gaillards de l’organisation, il ne fut pas triste. Je m’étais promis de rentrer chez moi vers 23h, j’ai commencé à dire au revoir à 1h et j’ai quitté la salle un peu après 2h. Bref, j’ai fait la Noctambule.

Bogny –sur-Meuse - 27 février – Froid et grand soleil

Parcours magnifique – D+ de 1600m – 31 km

Après une première moitié de course que je ne pensais pas trop rapide mais que je me suis bien planté, j’ai fait les 12 derniers kms à la ramasse.

Mort de chez mort !

Je n’ai pas couru à 90, 92 ou 93% mais j’ai marché à 150%.

Le plus dur et le plus beau trail que j’aie fait jusqu’à présent.

Bon, je me rends bien compte que mon compte-rendu de l’Aymon Trail peut être un peu décevant. Mais j’ai passé un peu plus de temps que prévu sur celui de la Noctambule. Et comme ça, je laisse à Stéphane le soin de donner sa vision de cette course terrible ;-).

Et puis, la meilleure manière d’en cerner tous les contours, c’est de m’y accompagner l’année prochaine. Vous ne serez pas déçus !

Trail des Glaciers de la Vanoise (TGV)

Trail des Glaciers de la Vanoise : plus beau trail de France...

00.30 hrs, mon réveil sonne. On s’impose parfois de drôle de chose. J’ouvre la toile de ma tente. Dehors, j’ai un morceau de gâteau sport que j’avale en partie. Je me recouche. 
02.15 hrs, mon réveil sonne. Cette fois c’est mon sac de couchage que j’ouvre et c’est moins facile. Mes affaires sont prêtes. Je m’habille et file au restaurant de l’hôtel où la patronne s’active à nous servir un bon petit déjeuné, copieux. Et j’en profite bien-sûr, sucré, salé, tout est bon. 
03.15 hrs. Ligne de départ. Les lampes frontales s’entrecroisent. Un dernier thé avant le feu de bengale, signe du départ. 
 
Je connais les premiers kilomètres pour les avoir faits en ski dernièrement. Traversée du village de Pralognan et montée à travers les pistes direction le refuge des Barmettes. On entre ensuite dans le parc de la Vanoise en direction du refuge du Parc de la Vanoise. Là, j’aurai déjà avalé 1000m de dénivelé sur les 4400D+ que compte le trail. Nous serons au premier ravitaillement à 8km. La barrière horaire est fixée à 6heures. Je suis là à 04.50heures. C’est tout bon pour la suite. 
Je peux enfin commencer à courir et ça fait du bien. En plus, là haut, la vue est splendide. Les rayons du lever du jour se reflètent sur les lacs d’altitude situés au pied de la Grande Casse. Un autre reflet, celui de la lampe frontale de mes amis Simon et son frangin qui se sont levés plus tôt que moi pour escalader le plus au sommet du parc de la Vanoise (3800m). Excellent..
Pour ma part, la course est lancée. Je contourne la calotte glacière en direction du refuge de l’Arpont au 21ème Km. Tout se passe bien. La course est roulante et emprunte les balcons du GR5. Je suis maintenant isolé. Devant moi, les mêmes couleurs de short se succèdent au loin. Derrière moi, le soleil se lève. Je sais qu’il va faire chaud. 
Refuge du Plan Sec au 37ème Km. Je suis à la moitié et tout se déroule parfaitement. Je remplis mon camelback pour la première fois. Je bois beaucoup. 
Direction le refuge de l’Orgère au 50ème Km. J’ai en mémoire qu’on redescend beaucoup avant la dernière ascension de 1000m à nouveau. Je sais que c’est la plus grosse difficulté de la course. Peu avant le ravitaillement, après une descente de 2km, j’ai un gros coup de barre. Je ne sais plus courir. J’aperçois le refuge mais j’ai l’impression d’être écrasé et d’avoir du plomb dans les jambes. Il est 11heures du matin. La barrière horaire est à 15 heures. Je suis à l'aise. Et heureusement!! Je prends mon temps au ravitaillement. La première fille passe devant suivie de la deuxième. Mais moi, je ne suis pas capable de suivre…c’est vous dire;)
Enfin, je prends mon temps, je bois même de la soupe malgré la chaleur écrasante. Et puis je repars. "Step by step »!! C’est ce que je me répète sans cesse et finalement, la machine se remet en route. Direction le col de Chavière, point culminant du TGV.  De 1950 à 2796 m en plein cagnard. Je rencontre un camarade et c’est ensemble qu’on arrive au dessus. De là, direction Pralognan. 12Km de descente sur un sentier correct. Au 60ème, on passe par le refuge de Péclet Polset. Plus de barrière horaire et de toute manière, je suis dans les temps. Ca sent bon la fin. 
Néanmoins, la descente m’aura semblé interminable. 
 
15.00hrs. Je distingue l’arrivée. C’est fait! 
Je reste sous les jets d’eau prévus derrière la ligne de départ/arrivée. Pas de problème physique particulier. Je ne me suis pas trompé. Je savoure…Vivement la prochaine
 
05 Juillet 2015 Classement Pralognan Trail des glaciers de la vanoise
73 KM 1 LOCATELLI Baptiste 8:12:30 Classés: 336
  44 POUCET Bérenger 11:31:18  

Trail du Verdon - 13 juin 2015

Grégory a participé au trail du Verdon (en France) ce 13 juin 2015

Voici son compte-rendu:

Trail du verdon: 30km  - 1400M D+. En raison de nombreux orages la veille et d'alerte orange sur la région, le trail est passé de 30 KM à +- 26km et 1000 m D+ . Départ calme en fin de peloton sous un soleil de plomb. Les cinq premiers km se font en légère descente pour rejoindre le lac de Moustier Sainte Marie. Quelques petites bosses  ensuite avant de se lancer sur la grosse difficulté: 6 km d’ascension avec une vue imprenable sur le lac. J’enchaîne directement sur une longue descente très abrupte, je gagne quelques places, la montée a fait beaucoup de dégâts, s’en suit directement un faux plat montant interminable jusqu’au ravito. Je pointe a la 104 èmes places, je sais que le plus dur est fait. Il reste +- 7 km qui seront très technique avec de nombreux changements de rythmes et une descente très dangereuse. J’en profite pour gagner quelques places et termine 94 èmes en me disant "merde c’est déjà fini  ;-)’". Un trail magnifique que je vous conseille. Je suis juste un peu déçu de ne pas avoir fait le 60 km vu la beauté des paysages et surtout de très bonne sensation. Cela sera donc pour l’année prochaine ...

Trail des Vallées du Chevalier - 30 Mai 2015

Grégory et Jérémie reviennent du Trail des Vallées du Chevalier. Voici le compte-rendu de Greg

Quelques jours après le trail de Namur, direction Marche-Les-Dames pour le trail des Vallées du Chevalier, 32km et un peu plus de 900 m D+.

À première vue, un trail comme les autres, … Sauf que là il y a les passages dans les vallées, montées à l’aide cordes, des rochers et des descente techniques, un ravito avec des fraises et à 2 km de l’arrivée (montée final ) traversée d’une abbaye avec stand peket. Mon trail préféré cette année, le tout accompagné de Jérémie jusqu’au 28ème km, où les crampes le freinera un peu. Dernier trail pour moi avant le trail du Verdon où suite à ma blessure, je passerrai du 60 au 30 km.

 

Voici les résultats:

32 KM 1 LALLEMAND Geoffrey 2:40:30 Classés: 146
  53 Chaussier Grégory 3:42:49  
  61 BENOIT Jérémie 3:47:58  

Trail de Namur Capital - 25 Mai 2015

En ce beau lundi de Pentecôte, certains ont tenté les côteaux de la Citadelle de Namur.

Récit de course de Grégory: "Après 1 gros mois d’arrêt, je me lance sur le 30km, surpris par un beau  parcours ( 85 % de chemins forestier et campagnards ) qui nous font visiter les bois de la citadelle , Malonne et Floreffe. Beaucoup de changements de rythmes: ça monte, ça descend, rarement du plat. Bref, un très beau trail, l'organisation y avait ajouté un grand prix de la montagne un peu avant l'arrivée sur 400m et 70 m D+."

Yves se classe 5° au grand prix de la montagne, Grégory coince et termine à la 242° place. Pour les connaisseurs, il s'agit de la côte du "Tienne des Biches" qui prend son départ au pied du Casino pour se terminer au Château.

Les résultats:

Sur le 15 KM 1 Goubeau Johan 0:59:16 Classés: 709
  50 Chrétien Sophie (1° dame) 1:16:51  
  669 Benoit Jérémie 2:06:03  
  670 Renneson Malorie 2:06:03  
Sur le 30 KM 1 Cooman Michael 2:09:13 Classés: 297
  82 Renard Yves 2:52:23  
  149 Chaussier Grégory 3:11:01  

La Bouillonnante - 25/04/2015

Plusieurs membres ont parcouru les magnifiques paysages des bois et forêts entourant Bouillon le samedi 25 Avril 2015

Voici leur résultat:

Sur le 13 KM 1 Piron Mathieu 1:29:31 Classés: 427/439
11 Kempes Maaike (1° dame) 1:39:05
367 Challe Céline 2:29:35
Sur le 24 KM 1 Debaste Frédéric 2:10:24 Classés: 738/748
166 Benoit Thibault 3:17:20
167 Leleux Julien 3:17:23
174 Benoit Jérémie 3:18:59
391 Taminiaux François-Xavier 3:54:55
Sur le 35 KM 1 Diepart Xavie 3:04:46 Classés: 571/595
170 Puissant Simon 4:52:59
Sur le 56 KM 1 Mantel Franck 5:17:43 Classés: 320/328
25 Poucet Bérenger 6:36:39
60 Poussart Michael 7:20:38

Trail et Vie de Chimay - 08 mars 2015

Le printemps a fait son apparition ce week-end, au grand bonheur des organisateurs ... Énormément de trailers au Trail et Vie de Chimay. Parmi eux une toute belle délégation du CTA.

Le meilleur moment de la course était le rafraîchissement à la Chimay blanche à l'arrivée. Quelle boisson de récupération ... disparition immédiate des contractures.

Pour celles et ceux qui veulent revoir la course en partie, voici une super vidéo avec Fabian et Anne en ouverture. Si vous avez l'oeil, vous remarquerez également José et Julien en train de discuter le coup avant le départ: http://www.telesambre.be/run-pour-tous-run-pour-tous-le-trail-et-vie-de-chimay_d_13058.html

Quelques photos:

JulienSimonEric et YannickJosé et BérengerBérenger

NoraBérengerThibaultJérémieMichael

YvesYves et Yves

Voici les résultats.

25 KM 1 LAHBIB Medhi 1:35:50 Classés: 448
16 DELERS Maximilien 2:01:43
20 RIOS José 2:03:02
33 MALEVÉ Bérengère 2:04:54 1° Dame
35 BENOIT Thibault 2:07:04
60 LELEUX Julien 2:13:57
61 PUISSANT Simon 2:13:57
67 GERARDIN Béatrice 2:15:06
363 BAUD'HUIN Anne 3:04:02
364 MIHOUB Nora 3:04:02
35 KM 1 TOMASEK Roman 2:39:56 Classés: 192
7 BLONDEAUX Yannick 2:54:10
23 RENARD Yves 3:13:47
29 POUCET Bérenger 3:15:41
48 MARION Yves 3:25:24
70 POUSSART Michael 3:37:26
115 COPET Fabian 3:58:39

La Noctambule Chimacienne

Par un super temps d'hiver, quelques membres ont bravé la pluie et la boue pendant que d'autres (membres du CAVALO et du CRAZY BIKERS) bravaient également les éléments hivernaux pour assurer une organisation sans faille et de qualité appréciée de tous.

Que dire du cadeau offert lors de la remise du dossard: 1 bouteille de Chimay Blanche 75cl et un fromage de Chimay au goût d'automne.

Voici les résultats:

23 KM Place Arrivants Temps
1 PASQUE Fabrice 1:37:38 Classés: 330
15 BLONDEAUX Yannick 1:51:55
59 TAMINIAUX François-xavier 2:08:22
66 RENARD Yves 2:11:55
73 CHAUSSIER Grégory 2:14:15
82 MARION Yves 2:17:10
159 COPET Fabian 2:35:56
211 DEHAYE Francois 2:46:38
322 MIHOUB Nora 3:25:44

Trail des 3 vallées à Couvin

Première sortie de l'année 2015 au Trail des 3 Vallées à Couvin pour certains membres du Chimay Trail Aventure.

Comme à son habitude, le trail de Couvin s'est une nouvelle fois déroulé dans des conditions hivernales: sol gelé, neige au sol, froid, vent, glace, glissades, chutes, ... bref un vrai trail hivernal en Belgique. Tout le monde a pu apprécier la beauté des paysages et le professionnalisme de l'organisation.

PS: Certains ont profité plus que d'autres de ce supberbe parcours ...

Voici les résultats:

33 KM 1 PASQUE Fabrice 2:25:35 Classés: 120
15 BLONDEAUX Yannick 2:54:30
21 POUCET Béranger 2:57:45
23 Renard Yves 2:59:08
60 POUSSART Michael 3:19:19
72 Chaussier Grégory 3:29:14
93 Marion Yves 3:46:05
22 KM 1 LAHBIB Medhi 1:30:01 Classés: 296
67 Puissant Simon 2:06:49
72 LELEUX Julien 2:07:20
220 Mihoud Nora 2:41:58

Maredsous Night Trail

Nora et Grégory enchaînent les sorties. Je pense que Yves R. était également de la partie en reprenant le dossard d'Eric H.

Retour des sensations de Grégory:
"Beaucoup de boue,mais un parcours magnifique, à refaire.
Très bien jusqu'au 21 ème km ensuite plus de mollets,je fais les 10 derniers km en marchant ou en trottinant. Je perds plus de 20 places au général, départ je pense beaucoup trop rapide."
 
Voici les résultats:
30 KM 1 Magnee Fabian 2:20:08 Classés: 109
31 Renard Yves ? 3:06:45
49 Chaussier Grégory 3:22:02
15 KM 1 Colonval Nicolas 1:05:13 Classés: 390
236 Mihoud Nora 1:49:28

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×